Billets d’avion pas chers: comment les trouver et les sacrifices à faire pour sauver des sous

Billets d’avion pas chers: comment les trouver et les sacrifices à faire pour sauver des sous

Globe Terrestre crédit Pexels

Vous le savez, je magasine beaucoup mes billets d’avion. Lorsque j’ai une destination en tête, je vais chercher pendant des jours, parfois même des semaines avant de payer « LE » prix que j’ai en tête. À force de faire des recherches, j’ai un petit barème en tête pour pratiquement toutes les destinations (je vous le partage ci-dessous). Une fois que j’ai trouvé mon prix, j’achète et je cesse toute recherche. Je ne veux pas savoir que j’aurais pu avoir moins cher 2 semaines plus tard! Il arrive parfois que ce soit d’abord le prix du billet qui m’intéresse et non la destination. Un aller-retour en Asie pour moins de 600$, qui dirait non à ça?

Alors que je suis en pleine session de magasinage (depuis plus de 2 mois) pour trouver LE billet idéal pour aller à Jakarta, Indonésie, je me suis dit que je pouvais bien vous partager mes astuces quand vient le temps d’acheter un billet d’avion.

Passeport et billet d'avion sur Pexels

Comment trouver des billets d’avion pas chers

  • Flexibilité

Tout le monde vous le dira, LA clé #1 pour trouver des billets à plus petits prix est d’être flexible dans ses dates. Un départ un mardi est souvent moins cher qu’un départ le vendredi soir ou le samedi par exemple. Mais voilà que la plupart d’entre nous avons un travail du lundi au vendredi ne nous permettant pas de prendre des vacances quand on veut. On a donc besoin d’un autre truc!

  • Évitez la haute saison

Je sais bien, on veut tous se sauver de l’hiver dans le sud en janvier…mais les prix vont avec l’offre et la demande donc évidemment, si vous voulez aller au Mexique en hiver, il sera difficile de payer moins de 900$ le billet d’avion! J’y suis allée pour moins de 500$ en octobre et un peu plus de 500$ à la mi-décembre (juste avant le « rush » des Fêtes).

A la Playa Delfines a Cancun au Mexique MC Globetrotteuse blogueuse voyage

Je suis allée en Chine pour environ 600$ en février alors qu’il faisait  « froid », donc très peu de touristes malgré la température moins clémente!

MC Globetrotteuse sur la Grande muraille de Chine en février 2014 sans touriste

  • Soyez à l’affût des promotions des lignes aériennes

Lorsqu’une nouvelle compagnie aérienne arrive en ville (par exemple Wow Air et Iceland Air il y a quelques années), ou de nouveaux vols directs depuis Montréal, des promotions sont souvent lancées pour mousser les ventes des premiers billets. Il y a également souvent des soldes d’automne et printemps pour les destinations Européennes et les destinations « sud ». Attention, il faut bien connaître ses prix réguliers pour s’assurer que ces promotions valent la peine!

MC Globetrotteuse en Islande en mai 2016 sur le Cercle d'Or

  • S’abonner aux pages Facebook et infolettre de sites voyage

Lorsque j’ai une destination en tête, je me crée une alerte sur Kayak.com. Je suis aussi abonnée aux pages et infolettres de Yulair et Next Departure qui répertorient pour nous toutes les aubaines ou erreurs de prix. Évidemment, je suis aussi abonnée à toutes les pages des compagnies aériennes de mon choix. Trouvez les sites qui vous représentent et qui mettent de l’avant des destinations qui vous intéressent. Attention, lorsqu’une aubaine « presqu’impossible » survient, il faut être rapide!

  • Les points de récompenses

Je l’avoue, je ne suis pas une bonne voyageuse quand il s’agit d’accumuler des points sur une carte de crédit ou des points de fidélité. Je suis membre Aeroplan mais je trouve que lorsque vient le temps d’acheter un billet avec mes points, le vol trouvé sur le site de la compagnie est toujours beaucoup plus cher que ce que j’aurais pu m’acheter moi-même…surtout qu’au final, on paie les taxes, la partie la plus chère du billet. Achetez-vous des vols avec vos points parfois?

Cartes de crédit et points de fidélisation Crédit Pexels

  • Fenêtre privée

À force de chercher pour la même destination semaine après semaine, vous verrez que le prix a tendance à augmenter…Si vous ne videz pas votre mémoire cache de votre navigateur régulièrement, le site « comprend » que vous voulez vraiment acheter ces billets coûte que coûte. Utilisez plutôt une fenêtre de navigation privée pour faire vos recherches afin d’avoir le meilleur prix.

  • Autre destination

Vous rêvez d’aller en Indonésie (comme moi!) mais le vol vers Jakarta est trop cher. Pensez regarder les vols qui atterrissent à proximité de votre destination de choix. Exemple, les vols vers Singapour sont souvent dans les 750$ à 800$. De là, un vol pour Jakarta est autour de 100$. Vous venez ainsi d’économiser 200$-300$ sur le prix d’un vol plus direct. Évidemment, il faut aimer les escales!

Intérieur d'un avion allée avec passagers crédit Pexels

L’envers de la médaille : les sacrifices à faire pour des  vols à rabais

Il ne faut pas penser que les compagnies aériennes vont juste nous « donner » des rabais comme ça! Il y a plusieurs choses à vérifier afin de s’assurer que le coût du billet vaut la peine. Parfois, sauver 200$ ici pour en dépenser tout autant autrement, ça ne vaut pas le coup.

  • Les horaires de vol

Souvent, les billets moins vendus (donc ceux qui finissent en solde) sont pour des vols qui quittent en plein milieu de la nuit ou arrivent à une heure impossible à destination. Vérifiez les horaires de chaque vol avant de réserver.

  • Les escales

Avec des billets à rabais, les escales seront soit trop courtes, soit nombreuses, soit trop longues et vous forceront à dormir à l’aéroport (ou même parfois toutes ces réponses dans un même voyage!)(Lisez mon billet sur « Passer le temps à l’aéroport »).Attente dans les aeroports credit Pexels

Lorsque je suis allée au Costa Rica, j’avais déniché des billets à un peu moins de 400$ depuis Burlington (en pleine semaine de relâche!). J’avais 2 arrêts dont un aux États-Unis de moins de 40 minutes. Avec les retards causés par l’hiver, je n’ai jamais autant couru dans les aéroports pour attraper mes vols (et j’ai dû dormir à l’aéroport de Burlington comme mon vol décollait à 5h00 du matin)! Lors de mon voyage en Chine, j’ai fait 2 longues escales à l’aller ET au retour (aux États-Unis et au Japon)…Pour une destination si loin, nul besoin de vous dire que j’avais hâte d’arriver à destination!

En Chine à Beijing à la Cité interdite en plein hiver

  • Les exclusions

Avec les compagnies low cost de nos jours, pratiquement rien n’est inclus! Est-ce que le prix vaut la peine lorsqu’on le compare à une autre compagnie qui offre un bagage en soute et un repas? Bien souvent, les frais supplémentaires occasionnés par les exclusions reviennent au prix « régulier ». Il faut bien calculer.

  • Les erreurs de prix

Il arrive souvent des « glitchs » dans les systèmes de réservations. (Je me demande toutefois si certaines sont planifiées pour vendre rapidement un vol!). Dans ces cas-là, il s’agit parfois de minutes avant que cette erreur disparaisse à tout jamais. Il faut savoir saisir l’occasion rapidement. Par contre, dans presque 50% des cas, la compagnie aérienne refuse d’honorer le tarif payé et rembourse tout le monde. Attendez la confirmation de vos billets avant d’acheter quelques nuitées non-remboursables à destination.

  • Les compagnies aériennes

Les compagnies aériennes n’ont pas toutes été créées égales! Il y a les low cost, les compagnies un peu plus vieillottes et la grande classe. À chaque année, je surveille le top 20 des meilleures compagnies aériennes de Skytrax. Il ne faut pas s’attendre à avoir le même service, le même espace et la même qualité d’appareil sur un vol Wow Air que sur vol Qatar Airways. À chaque année, les compagnies asiatiques dominent le top 10…et pourtant, ce ne sont pas toujours les vols les plus chers. Ça vaut parfois la peine de payer un petit 100$ de plus pour être bien à bord.

Avion de Qatar Airways qui décolle crédit Pexels

Barème de prix MC Globetrotteuse

Voici quelques indices sur les « bons » prix à payer pour certaines destinations et surtout, les délais nécessaires pour l’achat des billets pour avoir ces « deals ». Évidemment, cela n’inclut pas les promotions de dernières minutes qui peuvent survenir à tout moment! Ces montants sont pour des destinations où je suis allée ou pour lesquelles j’ai fait des recherches fréquentes.

Europe : Minimum 3 mois d’avance, 750$ ou moins, moins de 2 mois : 800$-900$

Asie : Minimum 5 mois d’avance, ou promotion fréquente de dernière minute, 900$ ou moins

Océanie : Minimum 6 à 8 mois d’avance, 1100$-1300$

Mexique: 1 mois d’avance, hors saison, 500$, en saison 800$

Costa Rica : 2 mois d’avance, entre 400$-600$

Pérou : 1 à 3 mois d’avance sous la barre du 800$

Côté Ouest Américaine : 1 à 3 mois d’avance, sous la barre des 600$

Côte Ouest Canadienne : 2 à 4 mois d’avance, sous la barre du 800$

Avion à la porte d'embarquement à l'aéroport crédit Pexels

Donc voilà, en gros, il est important de réfléchir avant de faire l’achat d’un billet d’avion. Est-ce le prix que je voulais payer? Est-ce les conditions dans lesquelles je veux voyager (escales, confort)? Est-ce que je peux me permettre d’attendre encore un peu au cas où le prix descendrait (l’inverse est aussi possible!)? Une fois votre billet trouvé, cessez les recherches pour éviter une déception d’une économie supplémentaire. C’est le temps de préparer votre voyage maintenant… Que le plaisir commence!

 

Découvrez mes 10 essentiels de voyage et mes suggestions pour votre trousse d’urgence!

2 commentaires Ajoutez le votre

  1. Dorothée Marie Coupat dit :

    J’ai utilisé ton astuce d’effacer les cookies et joué avec mes dates. En partant un jour avant et en disant au revoir à mes délicieux cookies, j’ai économisé presque $500 pour mon vol de noel.
    Alors merci, tu vas faire mes parents des gens heureux 😉

    1. MC Globetrotteuse dit :

      C’est super Dorothée! Merci d’avoir partagé ton expérience et bon voyage dans ta famille!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.