Le Yucatàn…autrement!

Le Yucatàn…autrement!

Je reviens tout juste d’une semaine au Mexique. Pas une de ces semaines où l’on se prélasse sur une chaise longue dans un tout-inclus à siroter des cocktails dès 10h00 le matin…non non! J’ai plutôt loué une voiture et un petit appart sympa à Puerto Morelos, à une vingtaine de minutes de Cancùn, sur la péninsule du Yucatàn…et j’ai adoré.

Une semaine à manger des tacos, fajitas, burritos, empenadas dans de petits restos locaux, et oui, bien sûr, à siroter de la bière locale, des mojitos et margueritas…j’étais en vacances après tout!

Puerto Morelos

Première découverte, le village de Puerto Morelos. Situé entre Cancùn et Playa del Carmen, ce petit village de pêcheur est tout à fait charmant et très tranquille.

Il n’a rien de prétentieux, on s’y retrouve avec les mexicains et évidemment, quelques touristes ici et là. Le soir, sur la place centrale, les enfants jouent au soccer, les vieux sont assis sur un banc et discutent, face à la mer, les ados jouent de la guitare et dansent, c’est magique.Côté nourriture, c’était la première fois (sur 5) que j’allais au Mexique et y goûtais (enfin) la gastronomie mexicaine…et à petit prix en plus! Le restaurant Casa Habaneros, situé sur une petite rue parallèle à la mer, a été mon gros coup de cœur. J’y suis allée 3 fois, question de goûter les différents plats au menu. Pour environ 12$ (150 pesos), on a 2 Mojitos (2 pour 1 sur la plupart des cocktails), et une assiette de 3 tacos, bien remplis. Dé-li-ci-eux. Mon autre coup de cœur va au restaurant El Nicho, situé sur la place centrale, pour ses petits déjeuners exquis: on y sert des déjeuners à saveurs locales incroyables, avec du jus frais pressé. Parfait pour débuter une journée d’exploitation sur la péninsule du Yucatàn.

J’explore d’abord la Ruta de los cenotes. Un “cenote” (prononcé cé-NO-té) est un gouffre naturel qui se crée lors de l’effondrement du plafond d’une grotte. Il en existe aujourd’hui plusieurs centaines, dans la péninsule du Yucatan, et certaines sont tout près de Puerto Morelos!

Une trentaine de minutes en voiture et je me retrouve à visiter les cenote de Zapote, recommandé par des locaux. Accueil chaleureux, un guide qui parle un peu anglais, surtout espagnol, mais très sympathique et qui surtout, me donne le temps de profiter des 3 cenotes sur place. Il m’accompagne d’un endroit à l’autre, à travers la jungle mexicaine, tout en m’expliquant l’éco-système et la formation des cenotes du sytème Kin Ha. De quoi rendre un après-midi fort intéressant, avec de petites baignades rafraîchissantes dans un décor enchanteur. L’endroit offre également la possibilité de faire de la plongée et ainsi découvrir une grotte sous-terraine impressionnante et de déguster un met typiquement mexicain sur place, préparé par la propriétaire.

Tulum

Autre journée, autre destination! Cette fois, direction Tulum afin d’y découvrir ses fameuses ruines Maya. Eh oui, je vous entends me dire «  Quoi? Ta 5ième fois au Mexique et tu n’es jamais allée voir LE site archéologique datant de 564? »…Je sais je sais « shame on me ». Mais cette fois-ci, j’y suis allée!

Situé à presque 2 heures de Cancùn, le site archéologique de Tulum est d’une taille impressionnante et offre une vue splendide sur la mer des Caraïbes. Prévoyez quelques heures pour en faire le tour!

Un long sentier guide les visiteurs à travers le site, où on peut observer les différentes ruines jusqu’à une falaise, d’où on peut apercevoir la mer des Caraïbes, près du « Castillo », fier emblème du site. Le contraste entre les ruines et la mer est simplement « wow»! Et on peut y croiser une foule de lézards.

Suggestion: arrivez tôt le matin, surtout en haute saison, pour éviter les foules, mais aussi pour éviter la chaleur. A 34 degrés, à midi, sans nuage, j’avoue avoir eu un peu chaud!

Playa del Carmen

Sur le chemin du retour, arrêt à Playa del Carmen pour l’apéro. Cette ville est de plus en plus reconnue pour ses clubs branchés et ses boutiques hautes-gamme. La 5ième avenue est l’endroit par excellence pour faire son shopping, allant des vêtements griffés aux souvenirs typiquement mexicains. Difficile d’ailleurs de circuler sur cette rue sans se faire apostropher par les grossistes de tours organisés qui vous invitent, avec insistance, à acheter un de leurs forfaits pour découvrir les attraits de la région. Personnellement, je trouve Playa un peu trop “américanisé” à mon goût (incluant les prix plus élevés), mais il ya définitivement de quoi plaire à beaucoup de voyageurs.

Cancùn

Pour la 4ième journée de mon séjour, un petit tour à Cancùn s’imposait. A part l’aéroport, je n’avais jamais pris le temps de visiter la ville. Direction Mercado 23 et Mercado 28. Le premier est un marché « Jean-Talon Mexican-style ». Je trouve toujours intéressant de découvrir les marchés locaux afin d’y découvrir de nouveaux produits et de jaser avec quelques uns des producteurs. L’autre est un immense marché, de style marché aux puces, avec vendeurs de souvenirs de toutes sortes (bijoux, masques, aimants, sombrero…alouette!). Un peu moins impressionnant, mais on y trouve quelques objets intéressants.

Mais Cancùn pour moi, ce sont les gros hôtels, les restaurants américains et les belles plages! Et pour voir ça, il faut se rendre dans la « zone hôtelière », sur le bord de la mer. J’avais lu sur internet que LA plage la plus photographiée du Mexique était à Cancùn, la Playa Delfines, et je n’ai pas été déçue! Sable blanc, la mer avec son dégradé de turquoise magnifique et l’eau chaude…que demander de plus? Cette plage est publique et donc, pas besoin d’avoir notre petit bracelet de resort pour s’y prélasser, mais arrivez tôt, en fin de journée, le stationnement à proximité affiche complet.

Les quelques jours restants de mon séjour ont surtout été du flânage dans le coin de Puerto Morelos à la découverte de ses petits restos, lecture et baignade à la piscine de l’appartement… De belles vacances avec un mélange de découverte et de relaxation!

Mes trucs et suggestions:

– Apporter des pesos mexicains. Les cartes de crédit ne sont pas toujours acceptées et le pesos est avantageux pour les canadiens en ce moment.
– Les billets d’avion pour Cancùn sont moins chers en basse saison et avec un départ en semaine (entre 450$ et 550$).
– On peut facilement se rendre à tous ces endroits en prenant le bus (ADO), le collectivo ou même le taxi! Simplement prévoir vos déplacements selon les horaires.
– Côté sécurité, aucun problème. Il ya beaucoup de surveillance policière dans la région, je ne me suis jamais sentie en danger.
– Pour la location de voiture, attention, les assurances ne sont pas incluses dans le prix de location et peuvent faire grimper la facture. Vos assurances de voiture d’ici ne couvrent probablement pas une location au Mexique. Faites vos vérifications avant le départ.
– Éviter de boire l’eau du robinet. Toujours acheter de l’eau embouteillé. Les dépanneurs et épiceries (Chadraoui) ne manquent pas dans la région, donc vous n’aurez pas de problème à rester hydratés!
– Lien de l’appart : https://www.airbnb.ca/rooms/4395999
Alors, quand partez-vous?
Article publié sur Yulair.com le 25 novembre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *