Pura Vida au Costa Rica

Pura Vida au Costa Rica

Miss Météo a des sautes d’humeur ces jours-ci et il reste encore quelques semaines (ou jours?) avant le printemps…Des envies de chaleur et de découvertes vous chatouillent les entrailles? Pourquoi ne pas aller au Costa Rica? À moins de 600$ le billet aller-retour de Montréal, c’est une destination très populaire, tant auprès des petites familles que des couples et amis, et un endroit parfait pour rester au chaud jusqu’à l’arrivée des terrasses!

Voici quelques lieux que j’ai découvert lors de mon passage:

Montezuma:

Petit village eIMG_5063ntre montagne et mer, avec deux rues principales, Montezuma est le point d’arrivée et de départ de plusieurs voyageurs explorant cette partie du pays. Personnellement, j’ai adoré les petits restos,  l’ambiance très relaxe et l’immense plage de plusieurs kilomètres située à l’est du village. On se rend aussi à Montezuma pour ses trois magnifiques chutes. Une vingtaine de minutes de marche dans la forêt tropicale, à contre-courant de la rivière vous amène à la première, avec un bassin d’eau idéal pour se rafraîchir. Certains se risquent à plonger du haut de la chute, mais à moins d’être un pro des cascades, je ne vous le recommande pas! Après une petite baignade, renfilez vos chaussures et continuez votre randonnée, plutôt abrupte, à droite de la chute. Les 2 autres chutes se trouvent un peu plus haut et offrent aussi un petit bassin pour la baignade. Portez de bonnes chaussures et assurez-vous de revenir avant la noirceur. On peut facilement passer la journée à se balader et se baigner, mais les sentiers ne sont pas entretenus. Il faut donc être prudents, mais ça vaut le détour!

IMG_5055
A certains moments de l’année, la chute a un très faible débit 🙂

Pour le dodo, l’auberge Luna Llena a tout ce qu’il faut pour correspondre à un séjour des plus zen; hamacs, petits bungalows, aire commune sympa et des singes qui vous rendent visite sur votre balcon le matin. 

On s’y rend comment? Via Puntarenas en transport terrestre, ou via Herradura Beach (Jaco) en petit bateau (1 heure). Le trajet en bateau est plus dispendieux mais vraiment génial. J’ai pu y observer des dauphins et tortues de mer.

Santa Teresa:

Santa Teresa, c’est LE paradis des surfeurs et nomades de tout genre. D’après moi, le terme « Pura Vida » (Vivre simplement) a été inventé pour les gens qui s’arrêtent ici. Une plage grandiose, des restos en bord de mer, de belles vagues et des cMalpais2_Sta Teresa_CR Maude Carrierouchers de soleil qui sont plus beaux les uns que les autres.  A Santa Teresa, c’est une grande artère en terre battue qui vous permet de vous rendre du nord au sud. Mais pourquoi emprunter la route quand on peut se promener à pieds sur le sable chaud? 

Cours de surf, yoga, zip lining (tyrolienne), balade dans la réserve naturelle de Cabo Blanco, pêche sportive…pas étonnant que certains voyageurs s’y accrochent les pieds plus longtemps!

Malpais4_Sta Teresa_CR Maude Carrier

IMG_5200

Pour la nuit, la Casa Zen est idéalement située; tout près d’une petite épicerie, à 20 minutes de marche de l’entrée de la ville, et à quelques pas de la plage. La Casa offre également des cours de yoga sur place et sert des petits déjeuners à saveurs tropicales.

On s’y rend comment? A partir de Montezuma, en autobus ou en quad (quatre roues). 10 kilomètres séparent les deux villages, mais le trajet en bus est plutôt long vu l’état de la route.

Manuel Antonio

Un incontournable au Costa Rica est le parc Manuel Antonio, situé plus au sud.  Le parc national de 16.2 km² est en effet le plus petit parc du pays, mais le plus populaire dû à sa faune et flore diversifiés. Dans le parc une multitude de mammifères  (singes hurleurs, singes écureuils, paresseux…), reptiles, oiseaux. Il est possible de visiter le parc seul, au gré du vent, mais il est tellement plus intéressant de faire la visite avec un guide expérimenté. Celui-ci saura vous montrer certains animaux très bien cachés dans les arbres ou sous les branches, tout en vous expliquant l’impressionnante synergie qui existe entre tous les êtres vivants du parc. Très enrichissant!

Un des serpents les plus dangereux du monde...bien caché sous une branche
Un des serpents les plus dangereux du monde…bien caché sous une branche

À Manuel Antonio, on ne fait pas que se balader parmi les singes et parresseux, on peut également se prélasser sur les plus belles plages du pays! Vous pourrez profiter du reste de la journée pour flâner sur Playa Espadilla Sur, Playa Manuel Antonio ou Playa Puerto Escondido en compagnie des lézards…et de beaucoup de touristes. 

LézardFourmis

Petites recommandations: Arrivez dès l’ouverture du parc afin de profiter de la température plus fraîche, de la tranquillité du parc et des animaux qui se montrent plus facilement le bout du nez très tôt ou très tard dans la journée. Apportez espadrilles, sandales, serviettes et surtout, un bon appareil photo!

IMG_5361

On dort où? L’hébergement à Manuel Antonio même coûte beaucoup plus cher. Il est possible de dormir dans la ville de Quepos et de prendre une navette qui passe au 10-15 minutes pendant toute la journée pour vous amenez au parc.

On s’y rend comment? A partir de Jaco, plusieurs autobus se dirigent vers le sud. Important de vérifier les horaires et d’être présent à l’arrêt en avance, au cas où! La notion d’horaire ne semble pas avoir la même signification au Costa Rica qu’ici 🙂

Volcan Irazu

 Difficile d’aller au Costa Rica sans au moins tenter de voir un volcan. Le plus populaire est bien entendu le IMG_5388volcan Arenal, près de La Fortuna, plus au nord du pays.IMG_5393

Toutefois,  comme mon séjour tirait à sa fin, j’ai décidé
de me rendre au volcan le plus près de San José, Irazu. La meilleure façon d’y aller est via un tour guidé d’une de
mie journée à partir de la capitale. On m’avait bien averti, les volcans au Costa Rica sont bien difficiles à prendre en photo…et c’était bien vrai. Arrivée en haut, pluie, brouillard, vent…bref, je peux dire que j’ai mis les pieds sur un volcan, mais je ne l’ai pas vu du tout!

Le Costa Rica regorge de beautés naturelles et ce ne sont que quelques-uns des endroits qu’il y a à voir. Si vous avez du temps, ajouter à votre liste Samara, Tamarindo, Monteverde, La Fortuna…et que dire de la côte côté Caraïbes!

En rafale:

  • Le coût de la vie au Costa Rica est plutôt semblable aux coûts d’ici. Pour trouver des endroits plus authentiques et moins chers, tentez de sortir des zones touristiques.
  • Les vols sont fréquents dans le pays. Ne laissez jamais vos objets de valeurs sans surveillance et lisez mes conseils sur la sécurité en voyage ici.
  • Planifiez vos déplacements, surtout si votre temps est limité. Il existe beaucoup de compagnies qui offrent le transport entre les lieux d’intérêts touristiques, mais il est beaucoup moins cher de voyager en transport en commun.

Bon voyage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *