A la découverte de Berlin

Berlin au-delà du mur

L’Allemagne n’avait jamais été sur ma “bucket list” prioritaire. Mais après avoir gagné des billets d’avion avec Icelandair, je me suis dit, pourquoi pas?

Et puis j’ai découvert Berlin. C’était comme faire un retour dans les livres d’histoire lus à l’école. Je découvrais “en vrai” des lieux où s’étaient déroulés certains événements marquants du 20 ième siècle: La Branderburg Gate, le mur de Berlin et ses vestiges, Check Point Charlie. Je revivais l’histoire d’un passé pas-si-lointain et j’étais impressionnée et choyée de pouvoir vivre et apprécier, plusieurs années plus tard, ma liberté, ce que d’autres n’avaient pu faire à ce même endroit.

La ville de Berlin est un incontournable en Allemagne. J’y ai découvert une ville « à la Montréalaise » avec une saveur différente dans chaque quartier, qui s’explore merveilleusement bien via les transports en commun. Quelques jours ne suffiront pas à tout voir, mais voici quelques suggestions pour découvrir un peu de Berlin.

Alternative BerlinPour aller à la rencontre des berlinois et de leurs vies de tous les jours, j’ai opté pour un tour guidé de la ville, mais pas n’importe lequel, celui qu’offre Alternative Berlin Tours. Une balade thématique Real Berlin Experience de 4h30 avec une guide; la mienne était australienne fin vingtaine, à Berlin depuis quelques années et en amour avec sa ville d’adoption. On est loin du tour traditionnel ici. On débute le tour par un petit cours 101 sur les graffitis et l’importance qu’a eu cet art dans la vie des berlinois avant, pendant et après la guerre. Une ruelle peu fréquentée, l’arrière-cours d’une boutique, ou les free walls, spécialement dédiés à la pratique de cet art; tous ces endroits ont une histoire et représentent un moment dans la vie d’un artiste, d’un peuple.

Outre les lieux historiques habituels, j’ai découvert le Berlin d’aujourd’hui, fort, artistique, ouvert, et j’ai été impressionnée qu’en seulement une génération, les gens se soient relevés de façon aussi admirable. J’ai vu comment l’art en a aidé plus Alternative Berlind’un à traverser la crise à travers les graffitis de la ville. Avec ma visite guidée, j’ai su comprendre ce que les murs de la ville racontaient un peu leurs histoires.

L’ouverture des Berlinois m’a beaucoup impressionnée: la loi des squatteurs, entre autre, représente bien cette ouverture à autrui. Elle permet à toute personne occupant un lieu public pendant un certain temps d’en faire sa demeure permanente, donnant ainsi vie à des quartiers qui n’en avaient plus, grâce à une communauté alternative qui a su contribuer et mettre de l’avant les forces d’aider son prochain. Berlin est l’une des rares villes dans le monde qui accorde des droits légaux aux squatteurs, tant qu’ils contribuent de façon active à la communauté. Et ici, on ne parle pas de junkies ou de dealers de drogues mais bien de gens qui ont un mode de vie alternatif et qui décident de s’installer dans un lieu public abandonné pour y rester.

J’ai visité le quartier Kreuzberg, à la fois un quartier populaire, qui accueille beaucoup de familles de migrants, anciens et nouveaux, mais c’ est aussi le quartier bobo et gentrifié des bars à la mode et des lofts de luxe, un beau mélange qui donne lieu à des restaurants des plus variés et délicieux en ville. Je me rends bien compte qu’aujourd’hui être Allemand ne signifie plus être Allemand de génération en génération mais bien, résider en Allemagne, adopter le mode de vie et surtout, contribuer à la société pour que tous y vivent en paix.

Voici mes suggestions de bonnes adresses à Berlin:

On fait dodo: PLUS Berlin – une auberge jeunesse qui offre des tours guidés gratuits, des soirées animées, un restaurant, un bar, une piscine (quoi qu’elle était fermée à mon passage), et beaucoup beaucoup de chambres de toutes grandeurs! A quelques pas du S-Bahn, U-Bahn et Tram. Honnêtement, cette chaîne m’a fait reconsidérer mes séjours en auberge jeunesse passé 30 ans 😉

Pour le déjeunerTante Emma, Œuf cuit dure, pains, fromages, proscuitto, confitures…parfait pour commencer la journée Tante Emma Berlin

On lunch: Angry Chicken, un resto Coréen qui sert du poulet frit épicé dans Kreuzberg, bon à s’en lécher les doigts!

Angry chicken

Pour un verreLuzia,dans Kreuzberg – tapisserie rétro kitsch et chandelles, belle ambiance OU le St Oberholz, dans Mitte

Luzia Berlin

 Bar à vin: Otto Rink Wein Bar dans Kreuzberg

On soupe: Shiso Burger, pour un burger…asiatique!

Bouffe de rue: Les  Döner Falafel, un vrai délice, disponible aux stations de métro, ou sur certains coins de rue Döner

Pour du shopping originalMauersegler flea market-Vêtements, sacs, lunettes, posters, photos, objets vintages, et bien sûr, comme dans tout bon marché aux puces, bottes, souliers, vaisselles et gugusses dont presque personne ne veut. C’est vraiment immense et y’a de tout pour tout le monde, incluant beaucoup de nourriture de toute sorte. 

Berlin fait maintenant parti des villes où je dois retourner. En quelques jours seulement, j’ai l’impression d’à peine avoir effleuré ce qu’est l’essence même d’une ville culturellement diversifiée où il fait bon vivre. Et je ne vous ai même pas parlé des musées, expositions et spectacles…! ll faut simplement y aller 🙂

 

 

*Cet article a été écrit à la suite d’une invitation de la part de Alternative Berlin Tours et de l’Auberge jeunesse PLUS Berlin. Les opinions sont toutefois les miennes. J’ai adoré mon expérience!!

2 commentaires Ajoutez le votre

  1. Oooh moi aussi j’avais logé à l’auberge PLUS Berlin, elle est géniale !!!!! J’ai tellement aimé cette ville, je n’attends qu’une occasion d’y retourner. <3

    1. Je te le souhaite!! Il y a tant de choses à découvrir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *