Munich et les environs: Oktoberfest, vélo, château et Dachau!

Munich et les environs

Je suis arrivée à Munich par un beau jour de septembre. Mon but en me rendant dans cette ville du sud de l’Allemagne était bien simple: vivre à fond le fameux Oktoberfest! Mais on va se dire les vraies choses, je n’ai plus 20 ans (même si mon compagnon de voyage lui, n’en a que 24!), donc c’était important pour moi d’aussi prévoir du temps pour visiter Munich et les environs pendant mon court séjour.

D’abord, il faut savoir que l’Oktoberfest, c’est un peu comme le festival de la F1 à Montréal…La ville est pleine de touristes, Allemands ou internationaux, et il y règne une ambiance de fête sans précédent, tous les restaurants servent  Schnitzel et bière au litre (« Oktoberfest spécial« ). Mais pourquoi s’en tenir seulement à la fête de le bière?Schnitzel and beer

La ville de Munich se visite très bien au gré des métros, mais elle se visite encore mieux à vélo! Pas toujours évident de circuler dans une ville inconnue à vélo mais Munich est vraiment faite pour les deux roues avec ses pistes cyclables sur pratiquement toutes les artères. Seul hic, c’est qu’il est difficile de différencier la piste de l’espace piétons!  ? Quelques agences de location offrent des vélos pour la journée (dont une à la gare de trains) pour une quinzaine d’euros par jour.Biking in Munich

Biergarten Munich EnlighgartenC’est ainsi que j’ai découvert le English Garden, un parc gigantesque de 3,7km carré (un des plus grands d’Europe!) et bizarrement, aucune indication une fois dans le parc pour suivre les 75 kilomètres de pistes. Résultat, on tourne parfois un peu en rond, mais il y a quelques Biergartens pour faire des pauses, se désaltérer à coup de litres de bières, déguster un fameux Schnitzel, et retrouver son sens de l’orientation. Une fois le tout bien digéré, le Viktualienmrkt, un marché ou l’on trouve fleurs, fruits & légumes et produits locaux, est un arrêt parfait pour goûter à la nourriture locale et s’imprégner de l’ambiance allemande à fond. Puis, direction Marienplatz qui est une place publique très fréquentée, surtout par un beau samedi ensoleillé! Sur le coup de midi, les carillons des églises du coin se mettent en cœur pour offrir un joli spectacle sonore.

Comme je le mentionnais, c’est surtout pour vivre l’Oktoberfest que je m’arrêtais dans la ville de Munich. Je m’attendais à un festival du genre fête Bières et Saveurs de Chambly, avec quelques tentes de brasseurs et surtout plusieurs kiosques de nourriture. Je m’étais grandement trompée! On parle ici d’une immense fête avec 7.2 millions de visiteurs, rassemblés dans 34 tentes sur un terrain de 1km carré, pour boire près de 6.9 millions de litres de bière (sans compter tout ce qui se boit en vin, alcool forts et autres breuvages)! On y retrouve grande roue, manèges, kiosques de nourriture typiquement allemande, jeux d’adresses…de quoi avoir le tournis en arrivant sur le site avant même d’avoir bu une gorgée de bière!

img_1019

J’ai quelques recommandations pour vous afin de bien profiter de l’événement:

D’abord, n’apportez pas votre sac à dos puisque depuis 2016, avec tout ce qui se passe dans le monde, l’Oktoberfest est maintenant clôturé et les entrées sécurisées. Il est impossible d’avoir un sac plus gros qu’un sac à main. Bien entendu, il y a des casiers pour déposer ses effets personnels, mais pourquoi faire la file? Laissez vos trucs à l’hôtel!

 Pour avoir une place assise au cœur de l’action,  évitez d’y aller la fin de semaine, ou arrivez tôt dans la journée (vers 9h00 le matin, bien avant l’ouverture des tentes, et patientez). Ou encore, faites-vous amis avec des gens qui ont une bonne table (et croyez-moi, ce n’est pas si facile que ça!)

Oktoberfest Munich

Apportez beaucoup beaucoup d’Euros: On va se le dire, la bière a beau se servir en format 1 litre, elle n’est quand même pas donné! A mon passage à l’édition 2016, le litre se vendait 10 euros et les rumeurs courraient que l’année suivante, elle augmenterait à 14 euros. Ça fait une virée qui coûte chère.

Munich train stationUne fois la fête terminée, direction Füssen en train pour découvrir le fameux château Neushwanstein (aussi possible de faire le tout en tour guidé depuis Munich).  Une belle balade d’un peu moins de deux heures vous amène donc à ce village situé en Bavière, d’où un autobus se dirige vers le village de Hohenschwangau. C’est à cet endroit que l’on peut prendre ses billets pour le tour du château. J’avais réservé mes billets plusieurs semaines d’avance en ligne et je n’en étais pas fâchée! La file d’attente pour l’achat du tour du château devait faire au moins 1h30 de long, alors que celle pour les billets réservés était d’à peine une dizaine de minutes. Les frais de réservation de 1.80€ en valent la peine!!

Lac

En attendant la visite du château, asseyez-vous au bord du lac Alpsee, situé à même le village avec son eau turquoise,  bordé par d’impressionnants pics rocheux; le lieu idéal pour faire pique-nique en admirant la vue. Du lac, il faut compter environ 45 minutes pour monter à pied l’abrupte pente qui mène au château Neushwanstein. Le tour guidé du château est assez court et comprend beaucoup beaucoup de marches à monter, mais l’impressionnant travail artistique de chaque pièce vaut le détour: on visite le bureau, la Chapelle/music room, la chambre des maîtres ainsi que le « dressing room » pour terminer le tour dans la cuisine à la fine pointe de la technologie pour son époque! Il y avait même dans le château l’électricité, le chauffage et l’eau courante provenant d’une source…On parle du milieu du 19 ième siècle quand même!

Neushwanstein_credit MCGlobetrotteuse

N’oubliez pas après la visite du château de vous rendre sur le pont Marie! Une petite marche d’une dizaine de minutes vous amène à LA vue « carte postale ». Le pont est plein de touristes, mais vaut le détour pour prendre une photo du château sous cet angle.

De retour à Munich, si vous avez le temps, allez faire un tour au camp de concentration de Dachau pour vous imprégner de l’histoire des camps de concentration.  Pour le visiter, j’ai opté pour un tour guidé avec la compagnie Oberbayern, déservi par Grayline, mais on peut aussi se rendre au camp via le transport en commun,  à environ 45 minutes de Munich. Le camp est l’un des premiers à avoir été établi par les Nazis en 1933, et un des derniers découverts par les Américains en 1945. Avant d’arriver au camp, le bus passe à travers la jolie petite ville de Dachau, qui ne porte malheureusement pas un nom à la hauteur de son charme. La visite du camp dure au minimum 2-3h, dépendant de ce que vous voulez lire et voir. Honnêtement, je savais que visiter un camp de concentration serait intense, mais je ne m’attendais pas à vivre de tels frissons en parcourant les bunkers, cellules et crématoriums de ce lieu. Ouf! J’en ai eu la chair de poule.

"Work will set you free"

Dachau Munich

Il est possible de faire la visite avec un tour guidé audio, mais honnêtement j’ai apprécié avoir une guide qui m’expliquait, au-delà de ce que je voyais, le contexte entourant les débuts des camps de concentration.

Se rendre à Munich pendant l’Oktoberfest, c’est donc bien plus que de la bière. N’hésitez pas à prendre une pause des festivités pour aller découvrir les alentours et savourez ce que la région a de mieux à offrir!

Bon voyage!

 

3 commentaires Ajoutez le votre

  1. Sprachcaffe dit :

    Merci pour cet article qui donne envie d’aller à Munich ! Nous avions écrit un article sur le Magazine Sprachcaffe incitant aussi les gens à voir Oktoberfest différemment qu’une simple fête de la bière : http://bit.ly/oktoberfest-magazine. Visiter les alentours vaut le coup ! Le château de Neuschwanstein est en effet une merveille à visiter dans la région.

    Au plaisir de vous lire et bonne continuation!

    1. Excellent! Merci du partage de l’article! Au plaisir de vous lire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *