Comment rester en forme en voyage?

Rester en forme en voyage

Partir en voyage signifie un changement drastique de notre quotidien: On mange plus souvent au restaurant, on boit parfois plus d’alcool, on a moins d’heures de sommeil, bref, nos saines habitudes de vie sont bouleversées. Ce sont les vacances après tout! Comment garder la forme en voyage et éviter de revenir avec quelques (plusieurs) livres en trop?  J’ai développé quelques petits trucs hyper simples, faciles à intégrer, pour équilibrer un peu plus mes journées hors du pays. Attention, il n’est pas question ici de « s’entraîner », mais bien de profiter des vacances tout en bougeant un peu!

Faire du vélo à Munich au English Garden

Courir

L’avantage de la course c’est qu’on n’a pas besoin d’équipement outre ses espadrilles, et devinez quoi? Courir est une façon vraiment géniale de découvrir une ville! Que ce soit pour 30 minutes ou 1 heure, l’important c’est de se dégourdir les jambes et de bouger au maximum. Je trouve que ça aide à se remettre du décalage et des courbatures de l’avion. Au Cambodge, je partais courir très tôt le matin avant la grosse chaleur. À 5:45 du matin, le soleil était déjà levé, et il faisait plus de 25 degrés, mais la course sur le bord du Mekong était parfaite pour débuter la journée en force. J’ai d’ailleurs pu prendre de magnifiques photos de la routine matinale des gens alors que je préparais mon corps à une autre journée d’exploration.

Course à Kratié au Cambodge au levé du soleil

L’été dernier, lors d’un roadtrip au Nouveau-Brunswick, je suis arrivée relativement tard à Caraquet et je devais quitter tôt le lendemain pour la destination suivante. Malgré la bruine matinale, je suis allée courir une bonne trentaine de minutes pour voir un peu ce que cette belle ville côtière avait à offrir avant de quitter.

Phare de Caraquest

Ce qui aide avant tout pour se motiver, c’est d’avoir quelqu’un avec qui sortir courir! J’ai souvent eu le goût de faire la grasse matinée mais une fois les premières minutes de jogging passées, j’étais émerveillée de ce que je pouvais découvrir en me levant si tôt et en empruntant des routes que je ne connaissais pas. Le temps passe plus vite et on se sent tellement énergisé après. Vous savez que l’on peut même participer à des courses loufoques et gourmandes ? Ça rend l’exercice beaucoup plus agréable !

Faire du vélo

Vélo dans la vallée de Yangshuo en Chine
Faire du vélo dans la région de Yangshuo (Chine) pour la modique somme de 1$ pour la journée!

Je ne suis pas de celles qui font du vélo de route tous les week-ends, mais je sais pédaler et en voyage, je trouve que c’est une façon intéressante de découvrir de nouveaux lieux. J’aime bien les villes qui offrent un service de vélo libre-service parce qu’à ce moment-là, on peut se balader puis laisser le vélo à une autre borne un peu plus loin. Dans les cas où il n’y a pas ce genre de service, j’opte pour la location à la demi-journée ou journée, souvent offerte à proximité des offices de tourisme des grandes villes. Le côté un peu négatif de la location de vélo: la sécurité! Les endroits pour rouler ne sont pas toujours bien indiqués et les règles de sécurité routières ne sont pas les mêmes d’un pays à l’autre. Il faut donc être prudent et s’informer. Personnellement, je préfère les villes où les pistes cyclables sont bien balisées et bien entretenues, ou encore les grands espaces sans voiture où je me sens plus confortable de rouler en paix. À Munich, je me suis tout de suite dirigée vers le parc English Garden afin d’être plus tranquille et profiter des espaces verts.

Faire du vélo à Munich

À San Francisco, je me suis fait de bons mollets à monter les énormes côtes de la ville; un beau challenge qui méritait une bonne bière fraîche après la balade.

Vélo à San Francisco
Le Golden Gate Park à San Francisco est parfait pour une balade à vélo

À Paris, les passants (piétons, automobilistes et mobylettes) m’ont lancé des insultes alors que je tentais, tant bien que mal, de circuler parfois dans la rue, parfois sur le trottoir lorsque les rues étaient trop étroites…J’opte maintenant pour la marche quand je visite cette ville! 🙂

La randonnée

Chez moi comme ailleurs, j’adore faire de la randonnée. C’est donc normal pour moi d’inclure cette activité à mes voyages où c’est possible. Certains pays offrent des parcours avec des vues imprenables sur les paysages environnants. Je pense entre autre à la Grèce où j’ai fait une randonnée de quelques heures entre les villes de Fira et Oia à Santorini. Peu de gens pensent s’y balader et la vue est époustouflante depuis le haut de la caldera.

Vue sur Oia à Santorini

La randonnée autour du château Neuschwansteinen en Allemagne par une belle journée d’automne est aussi une belle alternative. Les gens préfèrent monter jusqu’au château en calèche ou en bus alors que la promenade (pente raide attention !) à la montée et à la descente vaut le coup d’œil. En Australie, avant la chaleur de midi, j’ai fait une superbe randonnée dans les Grampians. La vue au sommet valait bien l’ascension quelque peu difficile.  Cela va de soi mais pour faire de la randonnée en voyage, il faut avoir du temps!

Randonnée dans les Grampians en Australie

Marcher

Le classique, la bonne marche à pied. Quand je suis dans une autre ville, autant pour mon budget que pour ma santé, je marche énormément. C’est une façon merveilleuse de découvrir une ville parce qu’à pied, on ne manque rien! On passe aussi souvent par des rues moins achalandées et on découvre alors de petits bijoux locaux qui ne se retrouvent pas dans nos guides. Ici un petit café, là une boutique spécialisée en produits locaux, par ici un édifice datant de plusieurs siècles, parfaitement conservé. Plusieurs grandes villes offrent maintenant des circuits à pied couvrant les attraits les plus connus.

Petite marche dans les rues de Prague

À Prague, j’ai fait un “walking tour”, gratuit, de 3 heures qui m’a donné un bon aperçu de ce que la vieille ville avait à offrir. D’ailleurs, le guide y est allé de certaines recommandations personnelles quant aux meilleurs endroits où manger et boire.

 Yoga, surf, kayak…

Certaines activités sportives sont offertes directement à votre hébergement! C’était le cas de mon auberge à Santa Teresa au Costa Rica, la Casa Zen, qui offrait sur place cours de yoga et cours de surf.

Planche de surf au Costa Rica

De retour au Canada, au Nouveau-Brunswick, j’ai pu faire du kayak directement à partir de mon site de camping à Petit Rocher, et même en faire sur la rivière Churchill au Manitoba parmi les bélugas! Avouez que ça ne compte pas comme un « sport » quand c’est autant excitant!

Faire du Kayak sur la rivière Chuchill au Manitoba
Avec Marie-Julie Gagnon de Taxi-Brousse

Peu importe la destination, je suis certaine que vous trouverez de quoi vous faire bouger un peu tout en profitant de vos vacances.

 

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Danielle Nadeau dit :

    Excellentes recommandations et magnifiques photos!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *